TALK MUSICAL

Pour cette première édition, nous avons eu la chance d’accueillir quatre artistes de talent : le jazzman Nguyên Lê, le musicien traditionnel Ngo Hong Quang, l’auteur-interprète Mai Lan et le beatmaker DANG ! Tous d’univers musicaux différents – jazz, traditionnel, pop-électro et hip-hop électro –, ils ont parlé en toute simplicité de ce qui les inspire, de la place de leurs origines dans leur démarche artistique, de leur héritage culturel. Comment l’appréhendent-ils ? Est-ce qu’ils s’en servent ? Est-ce qu’ils s’en détachent ? Quelle est leur histoire, leur lien avec le Vietnam ? Une discussion où les artistes ont partagé leur vision et leur expérience en mots mais aussi en musique avec des extraits de musique et des illustrations en live !

Ecoutez la playlist d'Ici VietNam Festival

NGUYEN LÊ

Nguyên Lê est né à Paris de parents vietnamiens. Sa musique se nourrit d’influences qui embrassent tous les continents et l’imprègnent de couleurs du jazz, du rock ou d’une fusion world. Musicien autodidacte, de renommée internationale, il domine de manière magistrale la guitare, la chanson, le jazz contemporain, les musiques des cultures du monde. En avril 96, l’album "Tales From Viêt-Nam” inaugure une nouvelle union entre jazz & musique traditionnelle notamment avec la chanteuse Huong Thanh. La musique de Nguyên Lê mélange ses racines vietnamiennes avec l'influence de Jimi Hendrix, sous le sceau de l'improvisation jazz et de l'énergie du rock. Il reprend à la guitare des techniques de jeu, des phrasés ainsi que l'utilisation de pentatoniques et de modes asiatiques, empruntés aux instruments traditionnels vietnamiens. Pour JAZZIZ Magazine USA "le guitariste réunit des mondes nouveaux dans un infatigable effort de découverte. Sa musique est si juste, si nouvelle, si intéressante. Quelquefois la guitare jazz peut sembler sans surprise – pas avec Nguyên Lê, qui brise définitivement les frontières pour notre plus grand bénéfice." Nguyen Lê sort en 2017 l’album Hà Nôi Duo avec Ngo Hong Quang. Cet album est fondé sur l’idée de la rencontre entre deux musiciens vietnamiens d’aujourd’hui, l’un né au Vietnam avec toute la tradition de ce pays, l’autre né en France aux racines plus lointaines. nguyen-le.com


NGO HONG QUANG

Ngô Hong Quang est né près de Hà Nôi vingt-quatre ans après Nguyên Lê. L'amour de la musique traditionnelle a porté Quang à devenir un musicien renommé, puis un professeur au conservatoire de Hanoi. Ses multiples talents peuvent s'entendre à travers le chant et les instruments traditionnels : le dàn nhi (vièle à 2 cordes), le đàn àn Bầu (monocorde) et les instruments des minorités ethniques comme le Đàn Tre, une vièle dotée d'un résonateur vocal ou encore le Đàn Môi (guimbarde) dont il tire des sons inouïs. Sa curiosité et son esprit d'ouverture l'ont poussé à venir s'établir à Rotterdam pour étudier la composition au conservatoire de La Haye en Hollande tout en continuant ses recherches sur la musique des minorités ethniques du Vietnam. Hông Quang est le symbole des musiciens traditionnels d'aujourd'hui, ces virtuoses d'ailleurs qui portent et incarnent au plus profond d'eux-mêmes la tradition de leur pays. Mais ils sont jeunes aussi, curieux d'apprendre et de partager, ouverts au monde entier. Ils ont appris le monde occidental sans renier leur passé. Ils peuvent interpréter des musiques contemporaines sur leurs instruments traditionnels, s'intégrer à des univers musicaux différents tout en restant eux-mêmes. L’album Hà Nôi Duo avec Nguyên Lê en est l’aboutissement. La modernité ne remplace pas la tradition, elle s'y ajoute et la rend encore plus vivante. Hà Nôi Duo avec Nguyên Lê


MAI LAN

Derrière elle, la route est déjà longue… Les textes acides de La Caution qu’elle déroulait sur les breaks de DJ Mehdi (“Gentiment je t’immole”), les collaborations avec Oxmo Puccino ou Birdy Nam Nam et un premier disque qui incendiait la pop française en 2012 ont posé les bases de cet art spontané. Un halo de pouvoir artistique, à la fois graphique et musical, en partie sourcé chez son papa, Kiki Picasso, autant que dans les visuels fracturés de Kourtrajmé, un collectif de musiciens et vidéastes avec lequel elle a secoué l’image et le son, le cinéma et la musique des années 2000. Un mystère qu'elle déploie à l'occasion aux quatre coins du monde aux côtés de M83, des scènes de Coachella (Los Angeles) jusqu'à celles de Glastonbury (Londres). Et qui l’amène aujourd’hui à son nouvel album “Autopilote”, brillante extension d'un EP paru au printemps 2017. A l’écoute, c’est un flegme sexy et captivant qui fissure les baffles ; une eau qui dort, qui mord. S’il existe ici une logique, il n’y a aucun systématisme : la langue est anglaise mais elle est française quand l’émotion l’exige. Liberté, encore : flows cinglants et airs enfantins côtoient ici pop moderne, musiques électroniques et contes barrés. Une plongée au creux d’elle-même, une musique qui vient de l’intérieur ; peut-être même d'ailleurs. thisismailan.com


DANG

Evoluant au milieu de différents styles musicaux, DANG reproduit en rythme ses diverses inspirations et sa vision du monde. Passionné de Hip Hop et d’Electronica Aficionado, mais aussi fervent explorateur de musiques du Monde, DANG compose des beats World Trap et performe des DJ sets auprès notamment de Dee Nasty, Dj Poska, Dj Pone, FEADZ, Dj Naughty J, Orgasmic, Nodey, Dj Moody Mike, Le Captain Nemo, Krampf, Andy 4000… Membre du collectif Nohell, il jongle entre sa passion de DJ et celle de producteur. En 2017, DANG sort sont premier Ep « NOWHERE ». Un projet World-Trap-Electro pour lequel il a puisé l’inspiration dans ses nombreux voyages, dans ses origines et également dans son imaginaire. Au travers de ces diverses influences, DANG vous transporte. Les sonorités sont matures et les rythmiques autant ethniques qu’actuelles dans un espace temps où la spiritualité règne en maître, d’une force tranquille à toute épreuve, à l’image de la nature. Un Ep qui nous rappelle que, comme le monde, la musique n'a pas de barrières ni de frontières. Un projet où la spiritualité et l'appel au voyage résonnent du début à la fin. DANG - Nowhere


Mai Lan TRAN-BERNAUD

Dessinatrice free-lance pour la presse et l’édition depuis dix ans, Mai Lan aime observer les gens et croquer les tendances et modes de vie, avec une pointe d’humour légèrement caustique. Tombée par un heureux hasard dans le milieu entrepreneurial il y a deux ans, elle est aujourd’hui facilitatrice graphique et intervient dans divers événements : séminaires d’entreprise, workshops innovants, hackathons, conférences, salons et forums… Mai-Lan.fr


En bonus, "Ici et la-bas" le son d'aujourd'hui sélectionné par Ici Vietnam Festival